L'avis des blogueurs et des lecteurs

 
 
Boojum- L’animal littéraire - article de Sylvain Bonnet
 
« D’une lecture très agréable, Pour le plaisir et pour le pire permet de revivre la belle époque et ses aristocrates, un monde enfoui sous les décombres des deux guerres mondiales, à l’instar du fameux palais rose détruit en 1969. »
Lire l’article en ligne
 
Le Boudoir de Madame : "Une épopée"
 
« Sérieux, assidu, passionné pour la politique », voilà, comme le notera Léon Daudet, celui qui se cache derrière l’autre Boni, vu comme « un homme frivole, un élégant mondain, unique‐ ment occupé de ses chaussettes de soie, de ses cravates et de ses étincelants chapeaux.
Si je cite en introduction ce passage de « Pour le plaisir et pour le pire » qui brosse l’histoire d’un couple improbable, c’est pour d’em‐blée couper court encore aujourd’hui à l’image réductrice que l’on projette sur Boni de Castellane : un aristocrate profiteur , jouisseur...la vérité est plus complexe que cela ! »
Lire l’article en ligne
 

 Le Temps retrouvé

"Laure Hillerin a écrit plusieurs livres sur Proust et en particulier un des ouvrages de référence sur la comtesse Greffulhe (un des modèles de la duchesse de Guermantes) et aussi un intéressant et très documenté essai sur l’humour dans la Recherche du temps Perdu, intitulé, Proust pour rire. Ce nouveau livre est consacré à un couple célèbre de la belle Époque qui inspirera Proust pour plusieurs de ses personnages. Boni de Castellane, aristocrate désargenté, épouse une riche héritière américaine " [...].    Lire l'article en ligne

 

Le Pavillon de la littérature - Blog d'Apolline Elter

"Une biographie fabuleuse". `

Le blog interligne d'Armelle BARGUILLET HAUTELOIRE

"Laure Hillerin a consacré la plupart de ses ouvrages à des personnages considérés  comme des aristocrates épris de frivolités et dont les existences ne seraient qu’une suite de mondanités sans intérêt, alors que, plongeant dans les archives, elle redonne à ceux-ci leur juste dimension sociale et intellectuelle. Ses livres précédents sur la duchesse de Berry et la comtesse Greffulhe étaient déjà une immersion dans un historique passionnant que nous survolions jusqu’alors sans tenter de l’approfondir et voilà qu’elle nous propose aujourd’hui la biographie de deux personnages hauts en couleur : Boni de Castellane et son épouse américaine Anna Gould*. Cet ancien monde, tant décrit par Marcel Proust, prend ainsi un nouveau et surprenant relief  et la chronique consacrée à ce ménage si mal assorti nous offre une suite de rebondissements inattendus, des heures fastueuses aux lendemains qui déchantent, qui capte notre curiosité et notre intérêt de bout en bout."    Lire l'article en ligne

Club de lecture de Lübeck  : les lectrices expriment leurs "coups de cœur" 

coeurs

 Avis des lecteurs sur Amazon.fr

Citations et critiques sur Babelio

Retrouvez Pour le plaisir et pour le pire et Boni de Castellane, posts et hastags sur Instagram

 


 

Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site web et votre expérience d'utilisation. Les cookies utilisés pour le fonctionnement essentiel de ce site ont déjà été configurés. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information